Votre navigateur ne supporte pas JavaScript!

Interview Florian Quenot – Maxi 6.50

//Interview Florian Quenot – Maxi 6.50

Interview Florian Quenot – Maxi 6.50

Florian Quenot Skipper du Maxi 6.50 N°1, reviens sur le travail effectuer avec X Voiles depuis la mise à l’eau de son bateau,

  • Pour quelles raisons as-tu choisi de travailler avec Xvoiles ?
Je connais Jean-Yves depuis mes études à Nantes et mes entraînements à l’APCC. Lorsque je me suis lancé dans mon projet mini 650 avec un nouveau scow de série, X Voiles avait déjà de sérieuses références avec des victoires en série et sur le proto scow du même architecte, cela joue beaucoup quand on découvre un nouveau bateau.
  • Tu as le premier Maxi 6.50, comment s’est passé le développement de ton jeu voile ?
X Voiles m’a présenté ce qu’ils avaient déjà fait sur les dernier minis, ainsi que leur démarche. L’architecte David Raison avait également une idée de ce qu’il souhaitait pour le bateau. Je leur ai fait confiance pour sortir un savant mélange entre les voiles du proto, ce qui se fait de mieux en série et le plan de voilure théorique. A la réception du bateau, X Voiles est venu plusieurs fois essayer mes voiles dans différentes conditions, David et Ian Lipinski (vainqueur transat 2017 sur le proto scow et 2015 en série, équippé à chaque fois X voiles) sont également venus m’apporter leur regard. Au final, aucune modification n’a du être apportée sur mes voiles…contrairement aux autres concurrents qui ont découvert le scow avec moi cette année.
  • Au quotidien qu’est que la voilerie t’apporte dans ton projet ?
Leur disponibilité, leur écoute, bon sens et accompagnement. C’est clairement la voilerie que j’ai vu le plus se déplacer sur les entraînements, toujours prêt à donner conseil, à écouter les retours et évolutions possibles. C’est donc naturellement que j’ai proposé à Thomas de faire la grosse régate en double de mon programme cette année 540 nm entre Italie et Corse.
  • Quel est le programme pour toi cette saison ?
Les entraînements d’hiver prennent fin, je descend le bateau en méditerranée faire les 3 premières régates dès Mars (mini Golfe, Arcipelago et Grand Prix d’Italie) pour ensuite revenir sur le bassin atlantique faire toutes les régates en solitaire (Pornichet select, Mini en mai, trophée MAP, Transgascogne) pour engranger le plus d’expérience possible avant la mini transat 2019 qui partira fin Septembre.
2019-02-20T12:07:27+00:00